Boutique Biologiquement.comRÈGLES À SUIVRE POUR BIEN MANGER SES SUSHIS

  Posté par sushi       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Manger des sushis est devenu presque aussi habituel pour les Français que de manger un croissant pour les Japonais. Seulement, ce qu’on ne sait pas forcément, c’est que pour les déguster convenablement, il y a une série de règles à respecter.

Au Japon, les restaurant de sushis sont très nombreux sans pour autant être les plus populaires. En effet, leurs prix, bien plus élevés que des restaurants de gyūdon ou de rāmen par exemple, ne permettent pas à tous les Japonais de s’y rendre autant qu’ils le souhaiteraient.

En tant que touriste, on a plutôt tendance à favoriser les kaitenzushi, ces restaurants où les assiettes défilent sur un tapis roulant. Cela permet de découvrir de nouvelles saveurs sans risque de parler japonais avec le chef.

Découvrez maintenant les règles à adopter pour apprécier des sushis comme si vous étiez japonais.

1. Réserver par téléphone

Dans les faits, ce n’est pas toujours nécessaire de réserver, sauf dans le cas d’un restaurant très populaire ou si vous avez des demandes particulières, notamment des allergies. En appelant au préalable, vous vous assurez de ne pas être pris au dépourvu et d’apprendre les règles du restaurant, notamment en matière de paiement où certains établissements n’acceptent que les espèces.

2. Demander avant de prendre des photos

Prendre des photos de son repas est devenu une habitude pour les Japonais comme pour les touristes. Les chefs y sont habitués, mais si vous êtes amenés à vous asseoir au comptoir, demander leur autorisation n’est pas superflue. Mieux, si vous le faites en japonais, cela vous fera bien voir de vos voisins et des chefs.

3. Ne venez pas trop parfumé

Manger des sushis, c’est à la fois ravir le nez et le palais. Dans de telles circonstances, il paraît évident que venir parfumé(e) de la moitié de son flacon d’eau de Cologne (ou de parfum à 100€, c’est la même chose) sera mal vu et surtout risquera de ruiner le repas de tous les clients, y compris le votre.

4. Manger vos sushis dans l’ordre “logique”

Sushi japonais
Sushi japonais

Si vous êtes plus aventureux que l’essentiel des touristes qui ne mangent que du saumon (et un peu de thon), alors vous voudrez respecter l’ordre logique de dégustation des sushis. Si vous souhaitez faire comme les Japonais, vous commencerez par des poissons blancs plus faibles en goût avant de passer aux poissons plus gras et forts comme le thon (toro) ou l’anguille grillée (yakiunagi). Dans tous les cas, entre chaque poisson, buvez une gorgée de thé et si le coeur vous en dit, un morceau de gingembre pour vous “laver” le palais.

5. Finissez ce que vous avez commandé

Vous aimez le saumon et vous en voyez passer quatre assiettes sur le tapis roulant ? Ne vous ruez pas dessus. La règle veut que l’on prenne une seule assiette à la fois. C’est seulement lorsque vous l’aurez terminée que vous pourrez en prendre ou en commander une autre. Ne pas finir son assiette est considéré extrêmement mal élevé et surtout c’est du gachis. Mottai nai!

6. Ne mettez pas trop de sauce

Le sushi doit se suffire à lui-même. A peine peut-on l’agrémenter d’un peu de sauce soja. Ne versez jamais la sauce directement sur le sushi. Aussi, ne le noyez pas, sauf si vous voulez détruire son goût.

7. Trempez votre sushi dans la sauce côté poisson

La bonne manière de “saucer” son sushi est de le tremper dans la sauce côté poisson. Le riz doit rester le plus blanc possible car s’il devient humide, il risque de se séparer du poisson. Quant à savoir s’il faut utiliser ses baguettes ou ses mains nues pour manger un sushi, pas de souci, les deux sont acceptés.

8. Ne restez pas trop longtemps

Dans les restaurants très populaires, notamment à Tsukiji à Tokyo, on peut faire de longues files d’attente pour entrer. C’est pourquoi il est demandé aux clients de ne pas s’éterniser, et ce pour laisser une chance aux autres de pouvoir déguster à leur tour les délicieux sushis. Pas d’inquiétude ni de rush pour autant, traditionnellement, on estime que rester 1h30 est une bonne moyenne. Un temps qui peut atteindre 2 heures si on y ajoute une bière et du sake pour le “dessert”.

Voila, vous savez à peu près tout ce qu’il faut savoir pour manger des sushis dans de bonnes conditions et donner une bonne image de vous-même et de votre communauté au Japon.

Boutique Biologiquement.comSushi au beurre, la nouvelle tendance au Japon

  Posté par sushi       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Vous pensiez qu’au delà du thon et du saumon, les sushis n’étaient pas très créatifs. C’était sans penser à la capacité d’innovation des chefs nippons. Découvrez la nouvelle mode du sushi unagi au beurre.

Un dicton dit que la cuisine française, c’est la cuisine au beurre. Mais bien que nous avons cela dans le sang, ca ne veut pas dire que nous soyons prêts à manger des sushis japonais avec la moitié de la plaquette dessus. Pourtant, il semble que ce soit la dernière mode japonaise. En effet, la chaîne de restauration japonaise Jinen vient de lancer des sushis à l’anguille avec une gros morceau de beurre sur le dessus. Appelés Unagi, ces petites pièces de poisson sont entrain de rendre les nippons complètement dingues. Comme nous pouvons le voir sur cette photo instagram, il semblerait qu’il ne faut pas y aller de main morte concernant la proportion de matière grasse. Le sushi qui est d’habitude un met plutôt diététique s’avère dans ce cas là un met food porn qui dépasse tous les burgers au monde. Tentés ?

Boutique Biologiquement.comLES SUSHIS CAKES

  Posté par sushi       1 commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

La nouvelle tendance en matière de sushis et de makis, c’est le sushis cake

Bien que cela s’appelle cake (gâteau), ça n’est pas sucré contrairement à ce que vous pourriez penser.

Il faut bien l’avouer, les makis, ça n’est pas facile à faire.
Rouler tout ce riz dans une feuille d’algue sans que le poisson et/ou les légumes à l’intérieur ne se tirent sur les côtés, sans que la dite feuille d’algue ne se fissure, c’est souvent galère.

Avec le sushi cake, tout devient facile., recette des sushis cakes :

Vous prenez un petit moule, vous le recouvrez d’un film alimentaire et vous installez dessus un bout de feuille d’algues puis ensuite et en couches, le riz vinaigré, le poisson, les légumes et vous terminez pas du riz.

Vous repliez le film, vous mettez un poids sur votre moule pour tout bien tasser et vous mettez au frigo.
Au moment de servir, il ne vous reste plus qu’à démouler votre sushi cake. Et à le décorer selon votre inspiration.
Vous pouvez faire un grand sushi cake et plusieurs petits. C’est comme vous voulez.

C’est plus facile à faire mais ça l’est moins à manger.

Peu importe, vous aurez du succès lors de votre prochain dîner d’amis avec un sushi cake XXL puisque c’est la dernière mode !

Boutique Biologiquement.comLa culture du wasabi au japon

  Posté par sushi       Laisser un commentaire
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

OÙ ET COMMENT EST CULTIVÉ LE WASABI ?

Condiment indissociable de la cuisine japonaise, des sushi et sashimi en particulier, le wasabi n’est pas à la portée de tous les palais.

Si au Japon, il est quasiment systématique d’en placer sur le riz du sushi, en Occident, il est davantage utilisé à la discrétion des clients qui peuvent ou non en mélanger à leur sauce soja.

Wikipédia nous donne la définition suivante : Le wasabi (山葵) (traduction littérale : « rose trémière des montagnes ») ou Eutrema japonicum est une espèce de plantes de la famille des Brassicacées, du genre Eutrema (ou Wasabia, du wasabi (山葵属)) que l’on trouve en Asie. Cette espèce est originaire du Japon, très proche du raifort et dont la racine est utilisée sous forme de pâte comme condiment dans la cuisine japonaise.

Nos amis de l’excellente chaîne Youtube “Tokyo Street View” sont allés filmer une ferme de wasabi près de Matsumoto et de son célèbre château dans la préfecture de Nagano.

Une vidéo comme toujours relaxante et qui nous permet d’apprendre la manière dont est cultivé ce condiment très piquant.